fresco of hate

Standard

Untitled
Nadia Tuéni
I lived in the house opposite
opposite the war and the Garden
of buried dead and rose bushes,
forgotten ancestors in the movement of a path,
in a cubic space of memory.
Beneath the balcony of an eye, half a body,
the other forming an angle on the pavement.
Half a body, lone sign upon my fresco of hate.

Original

J’habitais la maison d’en face,
face à la guerre et au Jardin,
de morts plantés et de rosiers,
ancêtres oubliés dans la dynamique d’une allée,
dans un cube de mémoire.
Sous le balcon d’un oeil, une moitié de corps,
l’autre formant un angle sur le trottoir.
Une moitié de corps, signe isolé sur ma fresque de haine.

Leave a Reply